12/12/2010

Rock N' Roll Child



Hier, je suis allée voir "Nowhere Boy", de Sam Taylor-Wood, qui retrace l'adolescence de John Lennon.
Ça faisait longtemps qu'un film ne m'avait pas autant plu, autant émue. C'est le genre de film, tu sors de la salle, t'hésites entre répéter pendant 4 heures "Mon Dieu il est génial, mon dieu mon dieu mon dieu", ou alors juste te taire. C'est ça que j'ai ressenti.

Un jeune adolescent rebelle, élevé par sa tante. Quand un lien se crée enfin entre sa mère et lui, sa vie change. Il découvre tout un mode : le Rock N' Roll. Le Rock N' Roll, c'est le sexe. Son premier banjo, sa première guitare, et enfin, son premier groupe. Très vite, il rencontre Paul, et bientôt Georges. Une vie aussi mouvementée que passionnée.
La naissance d'une star, torturée par la solitude d'une famille qui explose.

Aaron Johnson, qui interprète John, est excellent. Encore jamais vu au cinéma, ou presque, il a ici un rôle émouvant, vivant, plein de passion.

Kristin Scott Thomas, que je n'aimais pas particulièrement jusqu'à présent, est grandiose; elle interprète ici la tante de Lennon. Froide puis aimante, distante puis inquiète, elle maîtrise à merveille le caractère du personnage et manie les émotions avec une facilité flagrante.


Enfin, Anne-Marie Duff, qui interprète la mère de John Lennon, est marquante. Un personnage vivant, enthousiaste, dépassant sans cesse les limites, elle transmet une joie de vivre digne d'une adolescente. L'actrice laisse sans cesse au spectateur le choix de fixer les limites, créant une certaine ambiguïté, laissant paraître juste ce qu'il faut de folie, ou même trop...

Ce film est donc vraiment excellent selon moi. Il mérite un 25/20 tant pour le jeu, l'intrigue ou l'émotion. A voir sans hésiter.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire